Lyna Turner

7. nov., 2018

Aujourd'hui, elle est tranquille. Trop tranquille. Ça ne me plais pas du tout. Aurait-elle compris qu'elle n'a aucune chance d'être sauvée? Cette fois, c'est a son tour de subir ce que tous les autres ont subient. Demain, elle sera incapable d'utiliser ses mains. Je lui briserai chaque doigt un par un et je m'assurerai que le suplice dure. Juste pour l'entendre hurler à s'en déchirer les poumons. Encore et encore. Ainsi, elle fera de moi une femme comblée. 

5. nov., 2018

Elle est si belle le visage trampé de larmes et tremblotante. J'ai déposé son pied immaculé d'émoglobine dans une boite sur le pas de la porte de sa famille hier. Je me suis caché dans un buisson, là où j'aurais une vu d'ensemble sur le spectacle qui allait venir. Quand le papa s'est pointé à la maison, et qu'il a vue mon cadeau... Aaaah! Il n'y a pas de mot pour décrire l'agréable douleur qui émanait de tout son être. Sa chérie est arrivée et elle s'est écroulé comme une merde sur le pavé. J'en traissaille encore de plaisir.

3. nov., 2018

J'ai du faire deux heures pour aller la voir aujourd'hui. Quand je suis entré dans la cache, elle était recroquevillée dans le fond de la pièce et me lançait des cailloux. Je me suis approchée en lui tendant un cupcake pour l'amadouer et elle a rempée vers moi, hésitante, pour prendre le gâteau. À la seconde où elle l'a prit, je lui ai attrapé la cheville et l'ai trainé jusqu'au centre de la pièce pendant qu'elle hurlait à la mort en se débattant. Je lui ai coupé le pied avec une vieille hache rouillé que j'avais trouvé dehors le jour où je l'ai ramenée. La pauvre petite souris pleurait à chaude larme, et j'ai pleuré de bonheur. Les cris de doulheur m'avaient manqué pendant que je laissait la police jouer à cache-cache avec des fausses preuves.

Maintenant, j'hésite! Est-ce que je lui fait bouffer son pied de force? Ou alors... Est-ce que je l'envoie à sa famille pour bien les faire souffrir aussi? Si seulement je pouvais entendre leurs cris de meurtre d'où je suis! 

31. oct., 2018

Elle est la depuis des heures. Dès que je l'ai vu, j'ai su que ce serait elle. Je n'ai pas encore trouvé d'endroit où la mettre, alors je dois trouvé très vite une idée et cette. J'ignore ce qu'elle attend toute seule sur le trottoir. Je crois que ses parents ne lui ont pas dit qu'il ne fallait pas les attendre dehors, mais èa l'intérieur. Dans tous les cas, ce soir, elle ne suivra personne d'autre que moi. Sa chevalière de championne sera très bien, dans quelques semaines, dans mon cimetière de bocal. 

30. oct., 2018

Saleté de poulets. L'autre conne a réussi à changé d'adresse IP, mais ils ont réussi à tout effacer. Ils ont trouvé ma cache et l'on libéré, mais mon cimetière est toujours à moi. Je vais devoir changer d'endroit pour la torture et me faire un nouvel hôtel pour les sacrifices. Mais surtout, trouver une nouvelle victime à séquestrer.